La GazeTTe du week-end du 07.09.2019

Enfin !

Première victoire pour la 1

La journée du samedi 7 septembre aura mis un peu de baume au cœur des fans du TT. Si le jeu n’atteint pas encore les nues de ce que peut proposer la 2e ligue inter, les détails qui jusque-là semblaient s’acharner à mettre des bâtons dans les roues ou plutôt des mottes de gazon dans les crampons, ont enfin tournés en faveur des protégés de Steve Langel.

Notre explication, sans doute totalement erronée, à cette partie assez morne : le Chant du Gros. Forcément, après s’être déhanché sur les airs manouches de Kendji Girac ou sur les vieux tubes repris par The Dire Straits Experience, les longues courses d’appel se font bien plus ressentir dans les guiboles. Passons. Face au néo-promu du FC Spiez, modeste contradicteur, la 1 a tremblé jusqu’au libérateur coup de sifflet final. Ce sont d’ailleurs les Oberlandais qui ont ouvert la marque à la 14e minute sur leur première occasion. La jeune avant-garde, en l’absence notamment des frangins Habegger en vadrouille pour l’enterrement de vie de garçon de Gaëtan (félicitations), a su réagir par l’intermédiaire de Jonathan Cordova, à la 40e. Puis passer l’épaule grâce à Maxime Eschmann à la 66e. Mais les deux véritables héros de cette rencontre sont Loïc Dubois et Yannick Langel, qui en fin de match ont littéralement offert leur corps pour empêcher sur leur ligne de but une égalisation des visiteurs.

Un bon point

Dans la foulée, les joueurs de la 2 affrontaient ce qu’on pourrait appeler leur bête noire : Bévilard-Malleray. Les spectateurs présents ont certainement imaginé que jamais le sort ne pourrait être conjuré. En effet, les Valbirsiens menaient les débats de deux longueurs à un quart d’heure du terme. C’est l’instant choisi par Ilario Roberto pour assener une reprise de volée digne des manuels. En roublard finisseur, Danael Kipfer offrait même l’égalisation à la 81e minute. Même si la barre reste toute proche, quatre équipes talonnent les hommes de Patrick Ducommun d’une petite unité, c’est un point qui fait du bien au moral.

Après les trois matchs initiaux et de bons résultats, la 3 se retrouvait en tête de son groupe de 4e ligue, avant d’accueillir le FC Courtelary, qui comptait le même nombre de points, jeudi 5 septembre. Une sorte de match au sommet, même s’il est un peu tôt pour tirer des plans sur la comète. Malgré une entame de match difficile, Alexandre Geiser, nouvel entraîneur-«joueur» de la 3 se mettra en évidence en ouvrant la marque en première mi-temps.

Très disputée, la rencontre a débouché sur des occasions de part et d’autre, sans qu’aucune formation ne prenne véritablement l’ascendant. En fin de match, une incompréhension entre le goal et un défenseur : Yann Lerch et Raphaël Nicolet pour ne pas les citer, a permis aux visiteurs d’égaliser. Score nul de 1 partout, et un bon point à se partager pour les deux équipes.

Pour compléter ces bons résultats, notons que les Juniors A se sont imposés 4-3 face à Groupement juniors Vallée. Buts : Girardi (2x), Teissier et Capelli.

La GazeTTe