La GazeTTe

Fortune diverses pour les trois équipes actives du FCTT

Commençons par tirer un grand coup de chapeau à la seconde garniture Sang&Or. En effet cette dernière, également à la recherche de précieuses unités pour passer l’hiver au chaud, avait la tâche lourde en allant défier le FCLNL sur ses terres. Et c’est peu dire car tout Jorat attendait ce match qui devait être le coup d’envoi de leur célèbre soirée Halloween. Des maîtres des céans donc remontés à bloc et pas maladroits quand il s’agit de titiller le cuir, allaient bousculer les jaunes un peu timides en début de match. Toutefois, les locaux allaient vite comprendre que l’homme du jour (et du match d’ailleurs) était coiffé d’une tignasse blonde, de gants et d’une baraka presque insolente. Même si ce brave Bastien Bögli un peu abandonné par sa défense a dû capituler deux fois en première mi-temps, il a multiplié les arrêts de classe. De l’autre côté il aura fallu deux petits tirs cadrés et 100% de réussite pour se diriger au thé sur un score de parité. Baftjari et le capitaine Longo de la tête, toujours recherchés pour hold-up. La seconde période, malgré la rugosité des locaux, est clairement pour les hommes de Krebs qui, une fois leur football retrouvé, ont proposés des mouvements somptueux comme sur le troisième but de Kipfer. La quatrième réussite est l’œuvre de l’attaquant de poche Baftjari, encore lui, d’un coup de tête astucieux sur un centre lumineux de Jubin.

Dans le même temps en quatrième ligue, sur une pelouse difficile, les protégés du coach Maniaci se sont lourdement incliné 0-3 contre le voisin franc-montagnard. Après une première mi-temps équilibrée, les jurassiens ont montrés un peu plus d’envie pour mettre à mal la défense et le dernier rempart Lerch. Ce dernier visiblement un peu frustré de la tournure des événements s’est vu prié de regagner les vestiaires après avoir pris à parti l’homme en noir. Dommage car le rêve de sommet pour cette belle formation de 4ème ligue prend un peu de plomb dans l’aile avec un retard de dorénavant 7 unité sur le premier de classe: La Suze 07.

C’est l’équipe fanion qui ouvrait les feux de cette belle après-midi d’octobre avant les premiers frimas de l’hiver qui ne devrait plus trop se faire attendre. Hiver qui pourrait s’avérer difficile suite à la défaite contre les solides Liestal. En effet l’équipe fanion se revoit passer du mauvais côté de cette satanée barre. Malheureusement une première mi-temps complétement manqué et un score déficitaire de deux but à la pause n’était pas la situation rêvée pour espérer inquiéter les Bâlois. Dubois sur corner a bien sonné le glas de la révolte après la pause mais en vain. A noter une frappe du lutin Girardi et un solo de Neto qui aurait mérité d’apparaître ici sous une autre forme que celle de l’anecdote.

Relevons pour ce week-end le petit galop dominical de nos juniors A qui en ont enfilé 7 à ces malheureux Breitenrein. Victoire également des vecchio à Sonvillier grâce notamment à un doublé de l’excellent Edgar Oliveira.