L’Oreille du stadium

De côté

Comme un vent de fraîcheur

En ces jours de trêve internationale (les Kazakhstan-Chypre et autres Liechtenstein-Arménie c’est plutôt chouette mais ça va un moment), les championnats régionaux, eux, nous ont permis de chasser la torpeur ambiante qui guettait au loin nos quartiers.

Restant sur deux productions réconfortantes, l’équipe fanion recevait, samedi dernier, un effectif de Binningen historiquement irrégulier mais ô combien complexe à dompter. Malgré des défections à la pelle, les jeunes loups locaux ont su associer solidarité collective et ambition balle au pied, offrant de fait un divertissement conforme aux nombreuses attentes des puristes. Si d’évidentes carences en expérience et de vice se font parfois ressentir, les disciples du binôme Langel-Ducommun peuvent néanmoins recourir aux facteurs de l’insouciance et d’un talent technique indéniable pour arriver à leur fin. Du succès 4-1 acquis par les Sang et Or, divers enseignements tactiques peuvent être illustrés, comme le jeu sans ballon et l’activité incessante des éléments offensifs, l’une d’elle ouvrant à Wayan Ducommun le chemin du but pour emballer les débats. Ce dernier – s’il jouit au même moment de toutes ses facultés physiques et cognitives – possède incontestablement toutes les cartes en main pour s’octroyer, à court terme, le rôle de chef d’orchestre des siens. Le futur globe-trotter Gaëtan Habegger ira également de sa petite réalisation, avant le show soudain du longiligne Damian Kelvin. Sans cogiter plus que cela, le transfuge de Xamax s’est payé le luxe d’une frappe imparable suivie d’une célébration plagiée au collègue Mbappé, qui nécessitera toutefois quelques ajustements à l’avenir. Le svelte Jonathan Cordova, d’un enchaînement dévastateur, mettra un point final à cette opposition.

La folie des grandeurs

Invitée à la table des beaux, grands et puissants, la 3ème garniture compte bien s’y éterniser autant que possible. A l’aide de son affirmation face à un Glovelier b opiniâtre, Griselli et ses partenaires maintiennent le cap et s’installent confortablement en haut du tableau. Bien en place et patients, ils ont passé l’épaule via des réussites d’Elioth Perreten et Valentin Blaser. Pour continuer de rêvasser, ils rendront visite demain à une réserve de Belprahon en proie aux doutes mais non moins dangereuse. Exclu pour un geste d’humeur, le fantasque et attachant Skenderi manquera à l’appel.

Tandis que les juniors A poursuivent leur parcours plus que positif (victoire 3-0, la troisième d’affilée), la « 2 » a vécu un réel martyre vendredi passé lors de la réception des Jurassiens de Diaspora. Menée de deux longueurs à une dizaine de minutes du terme, elle doit son salut au canonnier Danaël Kipfer et à son doublé plein de sang-froid et roublardise. Avec cette équité, les protégés du tout fraîchement marié David Krebs pédalent plus que jamais dans la semoule et se doivent de faire fructifier au plus vite leur récolte d’unités, sous peine de se morfondre davantage en queue de peloton. En expédition du côté de la lanterne rouge Courroux 2, ils devront impérativement montrer les crocs et rentrer au bercail avec la totalité de l’enjeu. (L’Oreille du Stadium)

La GaZette

De côté

Performance encourageante pour la 1

Un bon point pour la confiance

Après une entrée de match intense à Allschwil, la 1 a su se montrer solide défensivement et a même trouvé l’ouverture par l’intermédiaire du jeune David Neto. « On a joué une très bonne 1ère mi-temps », estime Gaëtan Habegger. « Cela a été plus compliqué en 2e période, et même si c’est quelque peu frustrant de se faire rejoindre sur pénalty, le nul paraît logique. Point encourageant, on trouve une certaine constance et de la stabilité dans notre jeu. Il ne reste plus qu’à ce que les résultats suivent. » Quelques nouvelles des blessés de longue date. Tout d’abord, les retours attendus de Tellen qui a repris l’entraînement et de Benji, qui jouera les vengeurs masqués certainement à partir du 2e tour. Mentionnons encore Donovan, opéré du ménisque, qui récupère comme un bon jeune ; Sergio, out pour la saison après une opération des ligaments ; et Denis Hrnjic, qui s’est à nouveau sorti l’épaule à l’entraînement. La case opération semble de plus en plus inévitable. Bon rétablissement ou bon retour au jeu à chacun.

La 2 prend l’eau

Peu à l’aise dans ses souliers, la seconde garniture du TT a affronté ses voisins invaincus des Franches. En manque cruel d’inspiration, les protégés de Ducommun ont été dépassés et concèdent un logique 3-0 sur la pelouse détrempée des Breuleux. Le score aurait pu être plus salé encore si les deux Tramelots évoluant sous les couleurs taignones n’avaient fait preuve de tant de courtoisie. Tellen s’évertuant à trouver un adversaire sur chacune de ses frappes, et Boulou galvaudant plusieurs occasions en début de rencontre, dont une reprise acrobatique envoyée dans les étoiles et un duel perdu face au portier Bastien Bögli. Au bord du terrain, on entendra d’ailleurs à propos d’un Boulou tout fraîchement marié : « Il n’aurait peut-être pas dû reprendre de la tourte… » La tâche s’annonce plus que délicate pour la 2 qui ne compte que quatre maigres unités après sept matchs…

Cruel coup d’arrêt

La 3 était en déplacement à Corgémont pour une opposition importante de haut de tableau. Sur un terrain extrêmement gras et bosselé, les conditions ne permettaient pas de pratiquer un jeu léché. C’est donc une partie engagée qui s’est jouée à l’énergie et au mental. À noter une latte de Yacine Bourbia et deux parades décisives du portier Yann Lerch, mais toujours aucune réussite jusqu’à la 88e. Tout s’est décidé dans un final haletant, la tension s’emparant peu à peu des débats. Un pénalty plutôt généreux, acquis et transformé par Loïc Griselli, suivi quelques instants après d’un autre pénalty aux allures de compensation. Alors que tout le monde s’acheminait vers une équité somme toute logique, l’arbitre fit durer le plaisir et donna un second pénalty à la Suze 07 pour une faute plus qu’évitable. Coup d’arrêt frustrant et immérité pour le TT3 qui garde toutefois la tête des opérations (en attente de certaines rencontres en retard).

Satisfaits et fiers des leurs, les mentors de l’équipe (alias les 3 de la 3) relèvent l’engagement, la motivation et la performance collective des troupes.

Notons encore la victoire des juniors A, qui ont infligé un premier revers à Weissenstein Bern, 2 à 0. Buts de Damian Kelvin et Celien Capelli. Et celle des juniors B face à Bützberg / Aarwangen, sur le score de 6 à 1.

Résumé du week-end du 05.10.2019

De côté

Le FC Tavannes/Tramelan rentre avec un point de son déplacement. Les footballeurs de 2e ligue interrégionale ont partagé l’enjeu sur la pelouse d’Allschwil 1-1, samedi lors de la 9e journée du championnat. L’ouverture du score est arrivée à la 25e minute grâce à David Neto Dias. Allschwil a égalisé à la 82e minute sur pénalty. Avec ce match nul, le FCTT figure à la 10e place de la hiérarchie avec deux longueurs d’avance sur le premier relégable. Source RJB

Notre 2 a perdu 3-0 chez nos amis taignons aux Breuleux. Même si c’était chez le leader, une réaction d’orgueil de sa part s’impose…

Notre 3 s’est également inclinée 2-1 dans un match au sommet à La Suze.

La toute belle perf’ du week-end vient de nos A Coca qui se sont imposés 2-0 à Weissenstein, équipe qui n’avait égaré aucun point jusqu’à présent.

Un tout grand BRAVO à ces bons jeunes qui continuent leur progression et à leur staff !